Sélectionner une page

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (25)

Comment soigner son tatouage de manière naturelle?

Fan de tatouage ?

Moi aussi !

J’ai trouvé un tatoueur lors de mon voyage aux Philippines, qui n’est autre qu’un artiste méconnu. Rapide, précis, soigneux et respectueux.

Il est venu à la maison pour effectuer mes tatouages et ceux de quelques amis.

Un mec rigolo qui, comme il le précise, travaille à la pièce. Donc rapidement. Heureusement que ça va vite car lorsqu’il commence, vous vous souvenez pourquoi vous aviez attendu un peu avant de réfléchir à un nouveau tatouage…

Ca pique !

Voilà, deux petites heures plus tard, c’est terminé. Un gros tattoo dans le dos, entre les omoplates, représentant un arbre du voyageur (une des espèces de palmier connu par les voyageurs pour l’eau qu’il contient), sur la jambe, le mollet droit, j’ai fait graver le mot « Amour » qui reste pour moi la seule vraie arme à utiliser à ce jour. (L’Amour est « juste » la solution.)

Ensuite autour de la cheville, tel un bracelet, sont inscrites des anciennes lettres visayas. Les Visayas est l’un des archipel des Philippines (celui où je me trouvais) , c’est aussi le nom donné à la langue locale, parlée par les habitants des îles de Cebu, Bohol, Siquijor,…

Une ancre marine orne le bas à l’arrière du mollet. Je passe ma vie sur des bateaux, l’ancre est le symbole par excellence des gens de la Mer.

Trois années ont passées depuis mon dernier tatouage… je ne me souvenais plus des soins à apporter à cela.

Je demande alors au tatoueur, qui me répond simplement : « alcool, ou anti-septique, savon pH neutre, vaseline et 3 jours sans plonger ! »

Voici un traitement qui peut s’arranger de manière plus naturelle et en employant les chose que j’ai sous la main.

Les 3 jours sans plonger me ravissent. Cela change des « 3 semaines sans bain, sans soleil… » que je n’ai jamais suivi. Mon métier de monitrice de plongée ne me permettant pas de m’arrêter autant de temps à chaque fois. J’ai fait subir le même traitement à mes autres tatouages et rien d’anormal ne s’est passé. La couleur noir brillant disparaît plus vite pour laisser place à la couleur matte d’un tatouage noir, celle qui est empreinte à vie.

Mes tatouages ne sont pas plus clairs que d’autres, sachant que je les expose quotidiennement au soleil. Ils sont hydratés au même titre que le reste du corps.

Tatouages effectués lundi après-midi, première plongée vendredi.

En ce qui concerne les nombre de jours « au sec », chacun est juge, veillez-bien à ce qu’il n’y ait aucune marque d’infection.

Infection, c’est-à-dire, le tour un peu rouge-rose, qui démange, ou qui fait mal. La douleur et/ou sensation de brûlure doit partir quelques heures après le tatouage. Le lendemain, vous pouvez encore ressentir une légère sensation de peau qui tire.

Voici le traitement que je me suis fait et au bout de 3 jours, absolument pas douloureux et sain. Prête à plonger !

 

Tout d’abord le tatoueur désinfecte toujours juste après avoir dessiné dans la peau, avec de l’alcool à 70° en général.

Le soir, j’ai laissé sécher jusqu’à avant de dormir, où j’ai rincé avec de l’eau claire, sans savon ni gel douche, puis j’ai appliqué en excès de l’aloé vera plante.

En prenant simplement une des « feuilles », coupées là où vous souhaitez avec un couteau propre, faîtes des carrés, puis ouvrez ces carrés en deux. Vous obtenez alors 2 pansements naturels, le gel est à garder. Appliquez ensuite directement sur la plaie en ayant pris soin d’enlever les côtés où se trouvent d’éventuels petits piquants (pour ne pas griffer la peau).

Attention, n’appliquez l’aloé vera qu’après le coucher du soleil et sachez qu’il tâche sur le tissu.

Laissez sécher.

Concernant l’aloé vera, il semblerait qu’il soit plus efficace s’il a fleuri au moins une fois.

Du gel d’aloé vera pur existe. Prenez ce gel en conditionnement divers mais biologique. Relativement honéreux.

Le lendemain matin, rinçage des tatouages à l’eau claire, puis application d’une mixture maison.

Lavez vous bien les mains.

La mixture : Huile minérale naturelle (et neutre) mélangée à quelques gouttes d’huile essentielle de calendula. Ce dernier va aider à la cicatrisation, agira comme un anti-septique, va éviter les sensations de démangeaisons et l’huile protégera de façon hermétique les micro-plaies dûes à l’aiguille pour l’encre. Ainsi vous en pourrez pas avoir d’affection extérieure et l’anti-septique agira de manière directe.

Appliquez plusieurs fois par jour de façon à ne jamais laisser le tatouage sec.

S’il sèche, c’est de cette manière que se forment les croûtes, les démangeaisons et donc que la première peau laisse partir l’encre, ce qui éclaircira de manière considérable et hétérogène votre dessin.

Si vous êtes obligés de porter un vêtement, préférez alors une crème mix aloé vera-calendula (avec plus forte concentration en calendula) et couvrez avec une compresse et du sparadrap. Laissez toujours au moins quelques heures votre tatouage à l’air dans la journée, huilé ou crêmé.

Faîtes ceci une semaine maximum ou jusqu’à cicatrisation complète du tatouage, avec appréciation personnelle.

Les miens sont parfaits!

 

 

Célina